Le théâtre du bambou

C’est durant les événements de mai 68 qu’Irène et Norbert Fuhrmann débutent leur aventure. Après avoir travaillé avec le théâtre de Bourgogne dans les années 60, Norbert fonde avec sa famille la Compagnie qui se nomme Les Marionnettes de Bourgogne.

Elle reçoit deux ans plus tard l’agrément de l’Éducation Nationale et réalise les spectacles en utilisant toutes les techniques : ombres, fils, gaines, tringles…

 

N’ayant aucun lieu de création, la Compagnie se voit offrir par la Ville de Beaune l’occupation de l’ancienne cuverie du Chalet. Un angle de la cour est occupé par des bambous donnant ainsi son nom au théâtre. Aujourd’hui, l’ancien théâtre est devenu un lieu de réception et de rencontres, notamment durant les Grands Jours de Bourgogne ou de la Vente des Hospices.

Son architecture

Édifié à la place des anciens remparts de Beaune, l’excentricité du Chalet Saint-Paul ne laisse pas indifférent lors de sa construction à la fin du XIXème siècle.

 

L’état d’esprit qui règne alors, marqué par la Belle Époque, est synonyme d’insouciance, d’expansion, de progrès et de gaieté. Telles sont les caractéristiques de notre bâtisse marquée par l’histoire et l’héritage.

 

La diversité de ses matériaux (brique, pierre, bois et métal) reflète la force du bâtiment. Son élaboration témoigne de toute l’élégance dans les moindres détails de l’Art Nouveau. Le pittoresque s’exprime jusque dans son parc et sa grotte artificielle, éléments typiques des demeures bourgeoises et hôtels particuliers de l’époque.

Le fer forgé, reflet pur de l’artisanat, vient quant à lui

sublimer la marquise qui orne l’entrée de l’édifice.

Son architecture

Édifié à la place des anciens remparts de Beaune, l’excentricité du Chalet Saint-Paul ne laisse pas indifférent lors de sa construction à la fin du XIXème siècle.

 

L’état d’esprit qui règne alors, marqué par la Belle Époque, est synonyme d’insouciance, d’expansion, de progrès et de gaieté. Telles sont les caractéristiques de notre bâtisse marquée par l’histoire et l’héritage.

 

La diversité de ses matériaux (brique, pierre, bois et métal) reflète la force du bâtiment. Son élaboration exprime toute l’élégance dans les moindres détails de l’Art Nouveau. Le pittoresque s’exprime jusque dans son parc et sa grotte artificielle, éléments typiques des demeures bourgeoises et hôtels particuliers de l’époque. 

Le fer forgé, reflet pur de l’artisanat,
vient quant à lui sublimer la marquise qui orne l’entrée de l’édifice.

Le théâtre du bambou

Le théâtre du bambou

C’est durant les événements de mai 68 qu’Irène et Norbert Fuhrmann débutent leur aventure. Après avoir travaillé avec le théâtre de Bourgogne dans les années 60, Norbert fonde avec sa famille la Compagnie qui se nomme Les Marionnettes de Bourgogne.

Elle reçoit deux ans plus tard l’agrément de l’Éducation Nationale et réalise les spectacles en utilisant toutes les techniques : ombres, fils, gaines, tringles…

 

N’ayant aucun lieu de création, la Compagnie se voit offrir par la Ville de Beaune l’occupation de l’ancienne cuverie du Chalet. Un angle de la cour est occupé par des bambous donnant ainsi son nom au théâtre. Aujourd’hui, l’ancien théâtre est devenu un lieu de réception et de rencontres, notamment durant les Grands Jours de Bourgogne ou de la Vente des Hospices.

Fondée en 1750 par Simon Véry, la Maison Chanson est parmi les plus anciennes et les plus réputées de Bourgogne. Ses fondateurs sont des grands ambassadeurs des vins de France et surtout des vins de Bourgogne, Paul Chanson a, quant à lui, donné de vieilles vignes aux célèbres Hospices de Beaune.

Faire apparaître le Chalet Saint-Paul dans notre logo est une façon pour nous de rendre hommage à cet héritage, à cette histoire.